10 étapes pour une migration de site Web sans problème

La migration de votre site Web peut être un processus techniquement difficile et non sans risque. Nous examinons ici les risques potentiels et expliquons le processus à suivre pour que tout se passe bien.

Pourquoi migrer un site Web ?

Il y a plusieurs raisons de migrer un site Web, les principales étant que vous passez à une meilleure forme d’hébergement, par exemple d’un hébergement partagé à un VPS, ou que vous changez d’hébergeur. Quelle que soit la raison, il s’agit de déplacer votre site web d’un serveur à un autre, et c’est là que se situent les défis et les risques.

Quels sont les risques liés à la migration d’un site web ?

Le plus grand risque est que la migration ne soit pas effectuée correctement et que le site web ne fonctionne pas correctement après le déménagement. Il y a aussi le risque de perdre des données pendant le déménagement, de sorte que des éléments du site web manquent. La migration vers un serveur différent peut également affecter vos performances sur les moteurs de recherche si elle n’est pas effectuée correctement et il est possible que votre site soit hors ligne pendant que vous résolvez les problèmes.

Voici les étapes à suivre pour que votre migration se déroule en douceur.

1. Ne démontez pas votre site Web existant

Jusqu’à ce que vous soyez sûr à 100 % que votre nouveau site fonctionne, gardez votre site existant en ligne. Ainsi, si des problèmes surviennent, ils n’affecteront pas vos utilisateurs.

2. Faites une copie de votre site Web

La première étape de la migration consiste à copier votre site Web existant et à le télécharger sur votre nouveau serveur. Cela vous permettra de tester ses performances dans son nouvel environnement d’hébergement. Il vous donnera une idée des changements que vous devrez apporter.

Comme vous souhaitez maintenir votre site Web existant en activité pendant cette période. Vous devrez le faire sur un domaine ou un sous-domaine différent.

3. Empêchez les moteurs de recherche d’indexer votre site de test

Vous ne voulez pas que les utilisateurs aient accès au site de test avant qu’il ne soit terminé, ce qui signifie qu’il faut l’empêcher d’apparaître dans les résultats des moteurs de recherche. Vous pouvez bloquer les robots des moteurs de recherche de plusieurs façons, par exemple en utilisant un fichier robots.txt, en protégeant votre site par un mot de passe ou en utilisant une balise no-indexing.

4. Testez le nouveau site

Une fois que vous avez atteint ce stade, vous êtes en mesure de tester votre site Web sur le nouveau serveur pour vous assurer qu’il ne présente aucune erreur technique et qu’il fonctionne comme prévu. Les tests doivent permettre de s’assurer que les utilisateurs peuvent effectuer toutes les interactions proposées par le site, y compris les recherches, la navigation, la connexion aux espaces utilisateurs et les achats. Vous devez également vous assurer que toutes les pages, tous les messages, tous les liens, etc. s’affichent et fonctionnent correctement. Ces tests doivent être effectués sur les versions desktop et mobile du site et sur différents types de navigateurs.

5. Testez si votre nouveau site peut être exploré par Google

Bien que vous ayez bloqué l’accès aux moteurs de recherche plus tôt dans le processus, vous devrez leur donner un accès temporaire juste pour vous assurer qu’une fois le nouveau site mis en ligne, il pourra toujours être indexé. Si ce n’est pas le cas, vous perdrez le classement de votre site après la migration. Pour ce faire, ajoutez temporairement le site de test à Google Search Console et vérifiez que le site peut être trouvé. Une fois que cela a été réalisé avec succès, vous pouvez bloquer l’accès une fois de plus.

6. Vérifiez la vitesse du site

Il est bon de tester la vitesse du nouveau site par rapport au site existant avant le lancement. Vous voulez que votre nouveau site soit exploré et indexé rapidement par Google. Cela se fera plus vite si le serveur est performant. Cela vous permettra également de mettre en œuvre d’autres améliorations de la vitesse. Tous ces éléments peuvent accélérer la vitesse du site. Ils offrent une meilleure expérience aux utilisateurs et améliorer le classement général du site. Vous pouvez vérifier la vitesse des versions mobile et de bureau de votre site en utilisant l’outil PageSpeed Insight de Google.

7. Mettez à jour les paramètres DNS

Une fois que vous êtes satisfait des performances de votre nouveau site Web, il est temps de commencer à y envoyer des utilisateurs. Pour ce faire, vous devrez modifier vos paramètres DNS afin qu’ils pointent vers votre nouvelle adresse IP. Vous devrez contacter votre société d’hébergement pour demander ce changement.

8. Débloquez les moteurs de recherche

Dès que les paramètres DNS ont été modifiés, il est important que vous supprimiez les blocages qui empêchent les robots des moteurs de recherche. Cela permettra aux moteurs de recherche de continuer à explorer et à indexer toutes vos pages. Vérifiez que cela fonctionne en utilisant le rapport de couverture de Google Search Console.

9. Testez les redirections

Si vous avez activé des redirections sur votre site Web, vérifiez qu’elles fonctionnent toujours sur le nouveau serveur et qu’il n’y a pas d’erreurs 404.

10. Retestez

Enfin, effectuez une nouvelle fois toutes les étapes du point 4 ci-dessus. Vous vous assurerez ainsi que le site fonctionne toujours comme prévu, maintenant qu’il est en ligne.

Conclusion

La migration d’un serveur à un autre peut être une expérience décourageante pour beaucoup. Espérons que les étapes présentées ici la rendront moins traumatisante et contribueront à ce que tout se passe bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.