La chaudière électrique a acquis ses lettres de noblesse dans les années 1973, suite à la crise pétrolière et la hausse drastique des prix du gaz et du fioul. Innovantes, économiques, stables et performantes, elles peuvent être des alliées idéales. Or, celles-ci sont couramment l’objet de controverses et de critiques, en raison de leurs faibles performances énergétiques. En réalité, tout dépend de vos besoins et de vos critères de sélection.

1. Le principe de fonctionnement d’une chaudière électrique Contrairement aux chaudières à énergies fossiles, qui impliquent la combustion d’un brûleur (propane, gaz naturel, fioul), la chaudière électrique est uniquement équipée de résistances ou électrodes immergées dans l’eau. Par effet Joule, l’énergie électrique dégagée par les électrodes se transforme en énergie calorifique (chaleur). Il s’agit d’un circuit fermé : l’eau ainsi chauffée monte, la froide descend, créant un mouvement d’eau constant. L’eau chaude est libérée dans le circuit de radiateurs électriques, l’eau froide regagne la chaudière pour y être nouvellement chauffée. On trouve également des chaudières électriques ioniques. Dans ce cas, le fluide caloporteur (l’eau) est chauffé grâce à la projection d’ions à très grande vitesse, près de 280 km/s. Comme tous les modèles de chaudières, elles peuvent être murale ou au sol.

2. Pratique, performante et peu onéreuse… Un des grands avantages de la chaudière électrique est sa praticité. Elle s’adapte à tous les logements, aussi bien pour le neuf que la rénovation, car elle peut se raccorder directement à l’installation existante. Elle est également compatible avec tout type de chauffage central (radiateurs ou plancher chauffant). De plus, il n’y a pas de combustion, donc moins d’entretien, pas de conduit d’évacuation de fumées, ni de tuyau de raccordement au gaz, ni d’espace de stockage. En l’absence de gaz de ville, elle peut donc s’avérer la solution la plus adaptée. La Chaudière gaz est aussi largement moins chère à l’achat et à l’installation, de 1000 € à 5000 € selon le modèle. Elle vous permet également de maîtriser votre budget, le coût de l’électricité restant très stable, en comparaison du prix des énergies fossiles, qui varient constamment du simple au double. Enfin, la chaudière électrique se distingue également par ses performances élevées. Elle propose une rapidité de chauffe souvent supérieure aux chaudières gaz traditionnelles, pour un rendement de près de 100%. En effet, il y a peu de perte d’énergie. De plus, elle est un peu plus écologique dans la mesure où elle ne rejette aucun CO2 dans l’atmosphère.

3. …Mais coûteuse à l’usage et gourmande en énergie. Si l’investissement initial pour l’installation d’une chaudière électrique est sans conteste le plus bas du marché, le coût d’exploitation d’un tel système est élevé. Malgré l’apparition de la Chaudière fioul qui améliorent la performance énergétique, la chaudière électrique reste une alternative, même si elle est très gourmande en énergie et peut, sur le long terme, s’avérer plus coûteuses que ses consœurs à gaz, fioul et bois. D’autant plus que le prix de l’électricité est amené à augmenter dans les prochaines années. Avant de se lancer dans l’installation d’une chaudière électrique, il faut donc s’assurer des besoins de chauffe réels de l’habitation. L’électricité peut être la solution idéale dans le cas de petites surfaces ou de logements peu souvent occupés (résidence secondaire par exemple). Elle est également parfaite en solution temporaire, avant l’installation définitive d’un autre système plus performant et moins coûteux à l’exploitation. On peut également utiliser en complément, et dans certaines pièces éloignées du point de chauffe, des chauffages d’appoint ou un poêle à granulés de bois. Cependant, sur le long terme, on privilégiera les installations au gaz, plus économiques dans ce cas de figure.



Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot ruenpk ?

Fil RSS des commentaires de cet article